Un homme de la banlieue de Chicago fait face à des accusations à la suite d’une émeute au Capitole des États-Unis visant à contrecarrer un transfert pacifique du pouvoir, ont annoncé les autorités.

David Fitzgerald, de Roselle, fait face à des accusations d’entrée illégale et de violation du couvre-feu.

Les autorités et les procureurs allèguent que Fitzgerald « est entré et a tenté de pénétrer dans certains biens publics, c’est-à-dire le capitole des États-Unis », selon les documents d’accusation. Ils affirment également que lui et plusieurs autres personnes ont ignoré les avertissements de quitter les lieux après un couvre-feu.

La police métropolitaine a déclaré avoir « émis au moins trois avertissements pour que les individus se dispersent et entrent à l’intérieur. »Au même moment, la police du Capitole diffusait des avertissements similaires, ont déclaré les autorités.

Fitzgerald et neuf autres personnes  » n’ont pas obéi aux avertissements « , indiquent les documents d’accusation.

Fitzgerald a publié une série d’images et de vidéos sur sa page Facebook tout au long de la journée, avant et après la brèche du Capitole.

Sa dernière vidéo le montrait dans une foule à l’extérieur du bâtiment. Sur les images, on entend Fitzgerald dire aux agents que lui et d’autres ont reçu l’ordre de « sortir par l’arrière », mais les agents l’arrêtent et lui demandent s’il a un laissez-passer de presse.

Lorsque Fitzgerald dit non, il se déplace à nouveau et les agents peuvent être entendus dire « il y a un couvre-feu, vous êtes en état d’arrestation. »

La femme de Fitzgerald a déclaré à NBC 5 que son mari était là « pour soutenir [le président Donald Trump » et « essayait juste de partir. »Elle a dit qu’il n’avait pas participé à l’assaut du Capitole.

Fitzgerald était l’un des deux banlieusards de Chicagoans arrêtés sur les lieux mercredi.

États-Unis La police du Capitole a rapporté qu’un homme d’Inverness avait été arrêté pour « entrée illégale » mercredi alors que des milliers de personnes avaient pénétré dans le bâtiment.

Un agent immobilier de Chicago, qui était sur les lieux ce jour-là, a également été renvoyé de @properties après avoir publié sur les réseaux sociaux sa présence.

@properties a déclaré dans un communiqué que l’agent Libby Andrews se trouvait à Washington, D.C., lors des émeutes au Capitole des États-Unis et a depuis été mis fin « avec effet immédiat. »

La société a déclaré qu’Andrews « a reconnu sur les réseaux sociaux qu’elle avait participé à l’assaut du Capitole. »

« @properties ne tolère pas la violence, la destruction ou les activités illégales « , lit-on dans le communiqué.

Andrews a déclaré à l’entreprise de Chicago de Crain qu’elle ne faisait pas partie de la violence et qu’elle était avec une foule différente d’un autre côté du Capitole. Elle a déclaré à la publication qu’elle « n’avait jamais rien vu de destructeur », mais que le groupe dans lequel elle était chantait l’hymne national et Twisted Sister « Nous ne le prendrons pas. »

Andrew Harnik /AP
La police du Capitole se tient avec des armes à feu près d’une porte barricadée alors que des manifestants tentent de pénétrer dans la Chambre du Capitole, Jan. 6, 2021, à Washington, DC.
(Photo de SAUL LOEB / AFP via Getty Images)
Les partisans du président américain Donald Trump entrent dans la Rotonde du Capitole des États-Unis le 1er janvier. 6, 2021, à Washington, DC.
(Photo de SAUL LOEB / AFP via Getty Images)
Les partisans du président américain Donald Trump entrent dans la Rotonde du Capitole des États-Unis le 1er janvier. 6, 2021, à Washington, DC.
(Photo de SAUL LOEB / AFP via Getty Images)
Les partisans du président américain Donald Trump entrent dans la Rotonde du Capitole des États-Unis le 1er janvier. 6, 2021, à Washington, DC.
Kevin Dietsch /UPI/Bloomberg via Getty Images
États-Unis Les policiers du Capitole prennent position alors que les manifestants entrent dans le Capitole des États-Unis lors d’une manifestation à Washington, DC, mercredi, janvier. 6, 2021.
(Photo de Win McNamee / Getty Images)
Un manifestant est vu pendu au balcon de la Chambre du Sénat le 1er janvier 2017. 6, 2021 à Washington, DC.
(Photo de SAUL LOEB / AFP via Getty Images)
Les partisans du président américain Donald Trump entrent dans la rotonde du Capitole américain alors que de la fumée de gaz lacrymogène envahit un couloir le 21 janvier. 6, 2021, à Washington, DC.
(Photo de SAUL LOEB / AFP via Getty Images)
Des agents de la police du Capitole américain tentent d’empêcher les partisans du président américain Donald Trump d’entrer dans le Capitole le janvier. 6, 2021, à Washington, DC.
(Photo de SAUL LOEB / AFP via Getty Images)
Les partisans du président américain Donald Trump entrent dans le Capitole des États-Unis le 1er janvier. 6, 2021, à Washington, DC.
(Photo de SAUL LOEB /AFP via Getty Images)
Les partisans du président américain Donald Trump errent sous la Rotonde du Capitole après avoir envahi le bâtiment du Capitole le 15 janvier 2017. 6, 2021, à Washington, DC.
(Photo de SAUL LOEB / AFP via Getty Images)
Des agents de la police du Capitole américain tentent d’empêcher les partisans du président américain Donald Trump d’entrer dans le Capitole le janvier. 6, 2021, à Washington, DC.

(Photo de SAUL LOEB / AFP via Getty Images)
Les partisans du président américain Donald Trump entrent dans le Capitole des États-Unis le 1er janvier. 6, 2021, à Washington, DC.
(Photo de SAUL LOEB / AFP via Getty Images)
Les partisans du président américain Donald Trump affrontent des policiers du Capitole entrent dans le Capitole des États-Unis le janvier. 6, 2021, à Washington, DC.
Photo de SAUL LOEB / AFP via Getty Images
Des partisans du président américain Donald Trump errent sous la Rotonde du Capitole après avoir envahi le bâtiment du Capitole le 6 janvier 2021, à Washington, DC. – Les manifestants ont renforcé la sécurité et sont entrés dans le Capitole alors que le Congrès débattait de la Certification du vote électoral de l’élection présidentielle de 2020. (Photo de Saul LOEB /AFP) (Photo de SAUL LOEB /AFP via Getty Images)
(Photo d’OLIVIER DOULIERY /AFP via Getty Images)
La police retient les partisans du président américain Donald Trump alors qu’ils se rassemblent devant la rotonde du Capitole des États-Unis le 1er janvier. 6, 2021, à Washington, DC.
Win McNamee / Getty Images
Les manifestants se rassemblent à l’intérieur du Capitole des États-Unis le 1er janvier. 6, 2021, à Washington, DC.
(Photo de Win McNamee / Getty Images)
Un manifestant est vu à l’intérieur du Capitole des États-Unis le 15 janvier 2017. 6, 2021, à Washington, DC.
(Photo de SAUL LOEB / AFP via Getty Images)
Un partisan du président américain Donald Trump est assis à un bureau après avoir envahi le Capitole le 15 janvier. 6, 2021, à Washington, DC.
(Photo de SAUL LOEB /AFP via Getty Images)
Les partisans du président américain Donald Trump manifestent dans la rotonde du Capitole des États-Unis le 1er janvier. 6, 2021, à Washington, DC.
(Photo de SAUL LOEB /AFP via Getty Images)
Les partisans du président américain Donald Trump manifestent dans la rotonde du Capitole des États-Unis le 1er janvier. 6, 2021, à Washington, DC.
Andrew Harnik / AP
La police du Capitole tente de retenir les manifestants devant les portes est du côté de la Maison du Capitole à Washington, DC, Jan. 6, 2021.
J. Scott Applewhite / AP
Les membres de la Chambre des représentants quittent la salle de la Chambre alors que des manifestants tentent de pénétrer dans la salle du Capitole des États-Unis mercredi, janvier. 6, 2021, à Washington, DC.
Andrew Harnik /AP
Les gens se réfugient dans la galerie de la Maison alors que les manifestants tentent de pénétrer dans la Chambre de la Maison au Capitole, Jan. 6, 2021, à Washington, DC.

WASHINGTON, DC – 06 JANVIER: Des manifestants interagissent avec la police du Capitole à l’intérieur du bâtiment du Capitole des États-Unis le 06 janvier 2021 à Washington, DC. Le Congrès a tenu une session conjointe aujourd’hui pour ratifier la victoire du Collège électoral 306-232 du président élu Joe Biden sur le président Donald Trump. Un groupe de sénateurs républicains a déclaré qu’ils rejetteraient les votes du Collège électoral de plusieurs États à moins que le Congrès ne nomme une commission chargée de vérifier les résultats des élections. (Photo de Win McNamee / Getty Images)
TOPSHOT – Des dégâts sont observés à l’intérieur du Capitole américain tôt le 7 janvier 2021 à Washington, DC, après que des partisans du président américain Donald Trump ont mis la sécurité par le siège et sont entrés dans le bâtiment lors d’une session du Congrès. – Les partisans de Donald Trump ont pris d’assaut une session du Congrès tenue aujourd’hui, le 6 janvier, pour certifier la victoire électorale de Joe Biden, déclenchant un chaos et une violence sans précédent au cœur de la démocratie américaine et accusant le président de tenter un coup d’État. (Photo par Olivier DOULIERY / AFP) (Photo par OLIVIER DOULIERY /AFP via Getty Images)
(Photo par Jon Cherry / Getty Images)
WASHINGTON, DC – 06 JANVIER: Deux membres d’une foule pro-Trump regardent par une fenêtre cassée depuis l’intérieur du Capitole après s’y être introduits le 6 janvier, 2021 à Washington, DC. Une foule pro-Trump a pris d’assaut le Capitole, brisant des vitres et se heurtant à des policiers. Les partisans de Trump se sont réunis aujourd’hui dans la capitale du pays pour protester contre la ratification de la victoire du Collège électoral du président élu Joe Biden sur le président Trump aux élections de 2020. (Photo de Jon Cherry / Getty Images)
(Photo de Jon Cherry / Getty Images)
WASHINGTON, DC – 06 JANVIER: Un membre d’une foule pro-Trump crie à la foule de l’intérieur du Capitole après s’y être introduit le 6 janvier 2021 à Washington, DC. Une foule pro-Trump a pris d’assaut le Capitole, brisant des vitres et se heurtant à des policiers. Les partisans de Trump se sont réunis aujourd’hui dans la capitale du pays pour protester contre la ratification de la victoire du Collège électoral du président élu Joe Biden sur le président Trump aux élections de 2020. (Photo par Jon Cherry / Getty Images)
(Photo par Jon Cherry / Getty Images)
WASHINGTON, DC – 06 JANVIER: Un membre d’une foule pro-Trump brise une fenêtre avec son poing de l’intérieur du Capitole après y être entré par effraction le 6 janvier 2021 à Washington, DC. Une foule pro-Trump a pris d’assaut le Capitole, brisant des vitres et se heurtant à des policiers. Les partisans de Trump se sont réunis aujourd’hui dans la capitale du pays pour protester contre la ratification de la victoire du Collège électoral du président élu Joe Biden sur le président Trump aux élections de 2020. (Photo de Jon Cherry / Getty Images)

AP Photo / Manuel Balce Ceneta
Les partisans du président Donald Trump sont confrontés à des policiers du Capitole à l’extérieur de la Chambre du Sénat à l’intérieur du Capitole, mercredi, jan. 6, 2021 à Washington. (Photo AP / Manuel Balce Ceneta)
(Photo de SAUL LOEB / AFP via Getty Images)
Des partisans du président américain Donald Trump sont assis dans le bureau de la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, alors qu’il manifestait à l’intérieur du Capitole américain à Washington, DC, le 6 janvier 2021. – Les manifestants ont renforcé la sécurité et sont entrés dans le Capitole alors que le Congrès débattait de la Certification du vote électoral de l’élection présidentielle de 2020. (Photo de SAUL LOEB / AFP)
(Photo de SAUL LOEB /AFP via Getty Images)
Un partisan du président américain Donald Trump est assis à l’intérieur du bureau de la présidente américaine de la Chambre Nancy Pelosi alors qu’il proteste à l’intérieur du Capitole américain à Washington, DC, le 6 janvier 2021. – Les manifestants ont renforcé la sécurité et sont entrés dans le Capitole alors que le Congrès débattait de la Certification du vote électoral de l’élection présidentielle de 2020. (Photo de SAUL LOEB /AFP)
(Photo de SAUL LOEB /AFP via Getty Images)
Un partisan du président américain Donald Trump est assis à l’intérieur du bureau de la présidente de la Chambre Nancy Pelosi alors qu’il proteste à l’intérieur du Capitole américain à Washington, DC, le 6 janvier 2021. – Les manifestants ont renforcé la sécurité et sont entrés dans le Capitole alors que le Congrès débattait de la Certification du vote électoral de l’élection présidentielle de 2020. (Photo de SAUL LOEB / AFP)
(Photo de ROBERTO SCHMIDT / AFP via Getty Images)
Les partisans de Trump affrontent la police et les forces de sécurité alors qu’ils se rassemblent à l’intérieur du Capitole américain à Washington, DC le 6 janvier 2021. – Les manifestants ont renforcé la sécurité et sont entrés dans le Capitole alors que le Congrès débattait de la Certification du vote électoral de l’élection présidentielle de 2020. (Photo de ROBERTO SCHMIDT / AFP)
(Photo de ROBERTO SCHMIDT / AFP via Getty Images)
Les partisans de Trump affrontent la police et les forces de sécurité alors qu’ils se rassemblent à l’intérieur du Capitole américain à Washington, DC le 6 janvier 2021. – Les manifestants ont renforcé la sécurité et sont entrés dans le Capitole alors que le Congrès débattait de la Certification du vote électoral de l’élection présidentielle de 2020. (Photo de ROBERTO SCHMIDT / AFP)

(Photo de ROBERTO SCHMIDT / AFP via Getty Images)
Les partisans de Trump affrontent la police et les forces de sécurité alors qu’ils se rassemblent à l’intérieur du Capitole américain à Washington, DC le 6 janvier 2021. – Les manifestants ont renforcé la sécurité et sont entrés dans le Capitole alors que le Congrès débattait de la Certification du vote électoral de l’élection présidentielle de 2020. (Photo de ROBERTO SCHMIDT /AFP)
(Photo de ROBERTO SCHMIDT /AFP via Getty Images)
Des partisans du président américain Donald Trump manifestent à l’intérieur du Capitole américain le 6 janvier 2021, à Washington, DC. – Les manifestants ont renforcé la sécurité et sont entrés dans le Capitole alors que le Congrès débattait de la Certification du vote électoral de l’élection présidentielle de 2020. (Photo de ROBERTO SCHMIDT /AFP)
Roberto Schmidt /AFP via Getty Images
Les partisans du président américain Donald Trump manifestent à l’intérieur du Capitole des États-Unis le 1er janvier. 6, 2021, à Washington, DC. – Les manifestants ont renforcé la sécurité et sont entrés dans le Capitole alors que le Congrès débattait de la Certification du vote électoral de l’élection présidentielle de 2020. (Photo de ROBERTO SCHMIDT/AFP)
(Photo De Caroline Brehman / CQ-Roll Call, Inc via Getty Images)
États-Unis – 6 JANVIER: Un officier de police du Capitole des États-Unis attaque un émeutier de Trump qui a brisé une fenêtre au premier étage du Capitole mercredi, janvier. 6, 2021. (Photo de Caroline Brehman / CQ-Roll Call, Inc via Getty Images)
(Photo d’OLIVIER DOULIERY / AFP via Getty Images)
Un membre du Personnel du Congrès lève les mains pendant que l’équipe Swat de la police du Capitole vérifie tout le monde dans la pièce alors qu’ils sécurisent le sol des soutiens de Trump à Washington, CD le 6 janvier , 2021. – Les partisans de Donald Trump ont pris d’assaut une session du Congrès tenue aujourd’hui, le 6 janvier, pour certifier la victoire électorale de Joe Biden, déclenchant un chaos et une violence sans précédent au cœur de la démocratie américaine et accusant le président de tenter un coup d’État. (Photo par Olivier DOULIERY /AFP)
(Photo Par Caroline Brehman / CQ-Roll Call, Inc via Getty Images)
États-Unis – 6 JANVIER: Un officier de police du Capitole américain est soigné pour des blessures au premier étage du Capitole mercredi, Jan. 6, 2021. (Photo De Caroline Brehman / CQ-Roll Call, Inc via Getty Images)
(Photo d’OLIVIER DOULIERY / AFP via Getty Images)
Un membre de l’équipe Swat de la Police du Capitole patrouille le Capitole américain à Washington, CD le 6 janvier 2021. – Les partisans de Donald Trump ont pris d’assaut une session du Congrès tenue aujourd’hui, le 6 janvier, pour certifier la victoire électorale de Joe Biden, déclenchant un chaos et une violence sans précédent au cœur de la démocratie américaine et accusant le président de tenter un coup d’État. (Photo par Olivier DOULIERY /AFP)

Photographe:Bloomberg Shen / Bloomberg via Getty Images
Un membre de la Police du Capitole des États-Unis répond aux manifestants au Capitole des États-Unis à Washington, D.C., États-Unis, mercredi, jan. 6, 2021. Le Capitole des États-Unis a été placé sous confinement et le vice-président Mike Pence a quitté la salle du Congrès alors que des centaines de manifestants ont envahi les barricades entourant le bâtiment où les législateurs discutaient de la victoire de Joe Biden au Collège électoral. Photographe: Photographer Shen /Bloomberg via Getty Images
Photographe:Photographer Shen/Bloomberg via Getty Images
Des membres de la police du Capitole des États-Unis répondent aux manifestants au Capitole des États-Unis à Washington, D.C., États-Unis mercredi, jan. 6, 2021. Le Capitole des États-Unis a été placé sous confinement et le vice-président Mike Pence a quitté la salle du Congrès alors que des centaines de manifestants ont envahi les barricades entourant le bâtiment où les législateurs discutaient de la victoire de Joe Biden au Collège électoral. Photographe: T Shen / Bloomberg via Getty Images

La police de Washington a annoncé jeudi que 68 personnes avaient été arrêtées, dont 25 pour violation du couvre-feu et entrée illégale sur le terrain du Capitole. Huit autres ont été arrêtés pour violation du couvre-feu près du Capitole, a indiqué la police de Washington.

La police du Capitole a déclaré que 14 personnes avaient été arrêtées, la plupart pour entrée illégale.

Le FBI demande également de l’aide pour identifier les personnes qui étaient « à l’origine de la violence à Washington, D.C. »

« Nous acceptons les conseils et les médias numériques décrivant les émeutes ou la violence aux États-Unis et dans les environs. Capitol le 6 janvier « , a tweeté l’agence. « Si vous avez des informations, visitez http://fbi.gov/USCapitol. »

La police du Capitole des États-Unis, chargée de protéger le Congrès, s’est tournée vers d’autres forces de l’ordre pour obtenir de l’aide contre la foule qui a submergé le complexe et a envoyé les législateurs se cacher. Les forces de l’ordre et les partisans de Trump ont déployé des irritants chimiques pendant les heures d’occupation du complexe avant qu’il ne soit dégagé mercredi soir.

Quatre personnes sont mortes, dont une femme de San Diego qui a été abattue à l’intérieur du Capitole. Trois autres personnes sont mortes après avoir subi des « urgences médicales » liées à la violation, a déclaré Robert Contee, chef du département de la police métropolitaine de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.